On code en s’amusant à Wasmuël

Trois après-midi autour du code et de la programmation. Découvrir l’envers du décor de l’informatique? C’est ce que 

propose l’Espace Public Numérique de Wasmuël.

 

On le voit tous les jours, les jeunes sont férus d’informatique: réseaux sociaux, streaming, jeux en ligne, ces pratiques font partie intégrante de leur quotidien. Toutefois, que se cache réellement derrière l’écran? Comment fonctionne ce monde binaire, mathématique, remplit de 1 et de 0? C’est ce que les enfants et adolescents de Wasmuël vont découvrir les 10, 11 et 12 février à l’Espace Public Numérique de Wasmuël

 

Programmer est un jeu d’enfant? On peut le dire, car via des logiciels adaptés, nos jeunes utilisateurs deviendront l’espace de quelques heures des experts en programmation.“ Utiliser un ordinateur, c’est bien, le programmer, c’est mieux! Notre objectif est de rendre le jeune non pas consommateur mais acteur de ses usages numériques. Le code, c’est utiliser un nouvel alphabet qui sera d’autant plus essentiel dans les métiers futurs” déclare Frédéric Visée, Animateur de l’EPN de Wasmuël. 

 

En effet, la Maison de Quartier participera à l’ ”Heure du Code”, cette initiative consiste à démystifier la programmation en montrant que n’importe qui peut en apprendre les rudiments. Afin de rendre l’expérience plus plaisante, des personnages célèbres seront utilisés : Star Wars, Minecraft, mais encore la reine des neiges seront au rendez-vous.

 

La deuxième journée sera consacrée à Scratch, le célèbre logiciel du MIT (Massachusetts Institute of Technology), celui-ci permettra de développer un jeu vidéo 2D. Envie de créer son propre Pong ou Pacman? c’est possible. Il suffit d’inscrire quelques règles via une interface colorée et le tour est joué.

 

L’atelier se terminera par une découverte des jeux indépendants. “Effectivement, tout le monde connaît ces jeux vidéo dont le budget est comparable aux dernières productions cinématographiques hollywoodiennes. Toutefois, il existe d’autres alternatives, ces jeux développés par ces passionnés, ces anonymes qui s’expriment de façon modeste grâce aux numérique. Ils nous proposent un discours alternatif, tantôt une critique de la société tantôt un message fédérateur. C’est cette diversité que nous souhaitons présenter ” explique Geoffrey Mincke, chef de projet du Plan de Cohésion Sociale de Quaregnon.

 

3 ateliers à ne pas manquer pendant les vacances de carnaval les 10, 11, 12 février de 13H30 à 16H30.

3 raisons de coder en s’amusant.

Écrire commentaire

Commentaires : 0